viol

 

Accueil
Qu'est-ce que c'est?
Entretien
Événements
Contacts
Liens

Qu'est-ce qu'une viole?

La viole est un instrument à cordes semblable au luth mais joué à l'aide d'un archet. Son nom italien "Viola da Gamba" signifie "viole de jambe", ce nom provenant du fait qu'il doit être tenu entre les jambes, verticalement, un peu à la manière d'un violoncelle sans pique. Quoi que la viole ressemble quelque peu au violoncelle, ces deux instruments sont d'origines différentes. Deux familles d'instruments, celle des violes et celle des violons, quoique distinctes, apparurent toutes deux au 15e siècle. La viole de gambe fut l'un des intruments les plus populaires de la Renaissance et de l'époque baroque. Généralement, on jouait la viole dans des ensemble musicaux, puis elle fut utilisée come instrument soliste surtout au 18e siècle en France.

A quoi ressemble une viole?

Historiquement, cet instrument eût plusieurs formes et différentes
tailles. Mais, vers la fin du 16e siècle, il trouva sa forme quelque
peu définitive, les épaules inclinées, un dos plat, un long manche
doté de frettes. Il existe différentes tailles de violes, le dessus,
l'alto, la viole ténor et la basse de viole, chacune ayant la
dimension appropriée à son registre. Un ensemble de violes est
nommé "consort" de viole, d'après le terme d'origine anglaise. En
effet l'Angleterre fut, dès le début du 17e siècle, le berceau des
ensembles de violes. Différente du quattuor à corde moderne, la
musique pour l'ensemble ou consort de viole ne comporte pas de
voix soliste, chaque voix musicale étant d'égale importance.
Ainsi, chaque musicien peut y trouver son compte. Le dessus et
la basse de viole sont les instruments les plus usités. On trouve
aussi dans l'histoire des altos de violes mais nous ne possédons
aucun exemplaire. Le pardessus de viole fut en usage en France
au 18e siècle afin de rivaliser avec le violon. A l'opposé, il existe
aussi une contrebasse de viole. Quelque soit la taille, du plus petit
au plus grand instrument, tous étaient tenus en position verticale
entre les jambes.

Comment l'archet est-il tenu?

Contrairement à la tenue des archets de la famille des violons qui se fait par dessus de la baguette, la position de tenue pour les violes se fait plus naturellement la main ouverte vers le haut, la baguette dans la paume de la main et les doigts agissant sur les crins, afin de créer plus ou moins de tension.

La viole est-elle accordée comme un violon?

L'accord de la viole est différent de celui de la famille des violons. Celle-ci est munie de six ou sept cordes accordées en quartes ainsi qu'une tierce entre la troisième et la quatrième corde, à la manière du luth et un peu comma la guitare. On peut donc jouer différents accords très facilement, comme le requiert la musique de cet instrument. La viole est munie de touches faites de cordes de boyau, aussi appelées frettes, placées de facon à marquer les demi-tons, jusqu'à la quinte supérieure égale la corde suivante. Les touches indiquent donc la position des doigts, facilitent le jeu des accords et donnent surtout aux violes cette résonnance caractéristique donnant l'impression que chaque corde est jouée à vide.

Qu'est-ce qu'un consort de violes?

Un consort est une ensemble réduit, composé
généralement des instruments d'une même
famille. On jouait en consort soit dans des
maisons privées ou à la Cour, aux 16e et 17e
siècles. La sonorité des violes est plus douce
et plus tranquille que le violon, l'alto ou le
violoncelle. Ainsi, le manque de volume inérant
à ces instruments, ne pouvant s'adapter aux
grandes salles de concert, fut l'une des causes
principales de leur disparition. Mais il y a
maintenant un nouvel intérêt pour la musique
interprétée par ces instruments, dont la
sonorité fine apporte un soufffle nouveau à
l'interprétation musicale des musiques de
la Renaissance et de l'époque baroque. Les
concerts de musique ancienne d'ailleurs, sont
présentés dans des salles plutôt petites et
résonnantes, ce qui accomode bien sûr les
violes.

Où entendions-nous la viole?

Les violes ont une très longue histoire. Elles étaient entendues partout en Angleterre et en Europe. Elles furent des plus populaires du 16e siècle au 18e siècle, du temps du roi Henry V111 d'Angleterre, qui jouait lui-même de la viole, jusqu'au temps de Louis X1V, roi de France aussi appelé le Roi Soleil. Shakespeare les a mentionnées dans quelques pièces de théâtre.

Les violes ont une histoire très florissante en Angleterre. On y dénombre plusieurs compositeurs. Vers 1450, Henry VIII engagea un consort complet d'artistes italiens. Ce patronnage royal fut le début d'une véritable école anglaise, qui inspira d'ailleurs des compositeurs tels William Byrd, John Jenkins, William Lawes et enfin, Henry Purcell. L'école anglaise prospéra jusqu'à la fin du 18e siècle, longtemps après la disparition de la viole sur le continent.

En France, la basse de viole était très populaire en tant qu'instrument soliste et virtuose. La musique pour une viole et basse continue, les duos à deux violes et les sonates en trio pour violon, basse de viole et basse continue étaient composées par de grands maîtres comme Francois Couperin, Bodin de Boismortier et aussi par les violistes virtuoses eux-même tels Monsieur de Ste-Colombe et Marin Marais.

En Allemagne, la basse de viole était utilisée tant pour le jeu soliste que pour la musique de chambre. Schutz a incorporé des violes dans sa musique sacrée et Buxtehude a composé plusieurs cantates et sonates, dont le virtuose Johann Schenk était le plus souvent l'interprète. J.S. Bach a aussi souvent utilisé la viole dans ses oeuvres sacrées. Telemann et plus tard C.P.E. Bach l'ont aussi employé à l'occasion. Le dernier violiste célèbre d'Allemagne, C.F. Abel mena sa carrière vers la fin du 18e siècle en Angleterre.

Pourquoi la viole n'est-t-elle plus en usage?

Les violes ont une sonorité moëlleuse mais ténue. Elles sont très appréciées en ensemble avec d'autres violes ou dans des ensembles de différentes combinaisons où le mélange des harmonies les rythmes compliqués et la douceur du son peuvent être bien entendus. En effet , les violes ne pouvaient rivaliser avec la sonorité brillante des violons qui, depuis le 17e siècle, se faisaient entendre à l'extérieur ou dans de grandes salles. Peu à peu, les instruments de la famille des violons détrônèrent la famille des violes.

Jouons-nous de la viole de gambe de nos jours?

Depuis le 20e siècle, nous assistons à une renaissance de l'intérêt pour une interprétation plus authentique de la musique ancienne et il existe aujourd'hui de nombreuses organisations et universités mondialement reconnues qui offrent des programmes d'interprétation ou de recherche en vue d'une meilleure exécution de la musique ancienne sur des instruments d'époque. On peut maintenant étudier de nouveau la viole, en combinaisons avec clavecin, à la flûte à bec ou le chant. L'interprétation de la musique ancienne est maintenant une passion partagée de par le monde. Tant au Canada qu'aux Etats-Unis, de nombreux amateurs amants de la viole s'y adonnent. Il y a maintenant beaucoup de demande pour étudier la viole, pour des ateliers de formations, on peut aussi trouver facilement accès la musique en partitions, aux enregistrements et même louer des instruments. Ce site Web a été créé pour aider les amateurs, pour répendre l'information quand aux différentes ressources existantes pour les violistes du Canada. Pour plus d'informations, vous pouvez aussi visiter le site web de la Viola da Gamba Society of America, ou vous enregistrer sur la Viol List, un forum en ligne.

Si vous n'avez jamais entendu le son de la viole, nous vous souhaiterons la bienvenue à nos prochains concerts! Si ce site web vous a donné l'envie d'en apprendre plus sur la viole de gambe, veuillez contacter la personne ressource de votre région.


silvestre painting
Louis Sylvestre, Le Comte de Bavaiere, 1707
freyse painting
Albert Freyse, Herzog August and His Family, 17th century